Dans une démarche économique, écologique sociale et solidaire, le groupe des Petites Mains Vertes
s'associent avec l'Ehpad de Châtres sur Cher, la classe des CE2 CM1 de Langon sur Cher,
Sologne Nature Environnement et la Mairie de Mennetou sur Cher pour réaliser un massif  le 29 mars 2019.

 

Pour préparer en amont celui-ci, il nous manque cruellement des matériaux :

 

  • Pots en verre de yaourts ou crème (besoin qté 150)
  • 50 l de gravillon ou petit galet blanc
  • Sacs d'écorces de pins
  • Sacs d'ardoises cassées
  • Bouteilles de Perrier en verre 20 cl (besoin qté 50)
  • Rondins de bois de 7 8 cm de diamètres
  • Bouteilles d'eau de vin etc... couleur bleu (besoin qté 12)
  • Mosaïque, faïence bleu, turquoise ou rose
  • Soucoupe porcelaine blanche, bleu ou rose (même ébréché)
  • Crayons de couleur bleu
  • 50 l de sable
  • Plants vivaces, lavande, iris nains, sebum, pensées, primevères, violette, myosotis etc...
  • Graines cosmos, œillets, capucine etc...
  • Bulbes

 

Dépôt du matériel pour le 27 mars au plus tard.

 Merci à vous tous

Les Petites Mains Vertes

Si j’avais une vision modeste et mesurée de la commune dont j’ai l’insigne honneur d’être le premier Magistrat, je commencerais ce billet éditorial par :  « Mennetou, petite commune de

Loir-et-Cher, etc, etc….. ».

 

Mais fi de la modestie ! Foin de la mesure !

 

Mennetou est un carrefour incontournable à la croisée d’un septentrion solognot, d’un midi et d’un orient berrichons, d’un occident tourangeau. Notre vieille cité est donc à la confluence de territoires à l’Histoire riche et marquante. Si le très médiéval gothique angevin y règne en maître, dans une version très rurale, la Renaissance y a aussi laissé une discrète et élégante empreinte.

 

Mais Mennetou n’est pas qu’un patrimoine bâti merveilleusement conservé dans lequel on vient, comme dans une retraite monacale, se couper de l’entropie du contemporain. D’ailleurs « Mennetou » ne vient-il pas de monastellum signifiant « petit monastère » ?

 

Mennetou, c’est aussi une nature généreuse et variée, nichée délicatement entre un Cher parfois facétieux et une forêt de Sologne toujours mystérieuse.

 

On peut y séjourner dans son auberge, son camping municipal ou ses nombreux gîtes et chambres d’hôtes.

 

Et surtout, on ne la quitte pas sans avoir dégusté son incomparable, son inimitable, son inoubliable andouillette à la ficelle, spécialité qui nous fait clamer en chœur :

 

« Gouster l’andouille n’est point l’être !!! »

Sous-catégories